La conception du génépi

Cette liqueur de génépi est élaborée avec du génépi exclusivement ramassé dans les Hautes-Alpes.
La plupart des fleurs sont récoltées sur la commune d’Orcières (05) et même directement dans le parc national des écrins au-dessus du village de Prapic, lieu de naissance du génépi «GUILLAUMETTE»

La fleur de génépi est une plante rare et solitaire qui pousse uniquement en montagne dans des lieux où elle n’a pas de concurrence, à partir de 2000 mètres d’altitude, dans les barres rocheuses.
C’est une fleur protégée interdite à la cueillette, c’est pourquoi nous avons mis en place notre propre culture de fleurs dans le parc national des écrins ce qui nous permet d’utiliser une fleur à maturité parfaite



Le génépi «GUILLAUMETTE» est élaboré dans la plus pure tradition artisanale, il est le seul que l’on retrouve dans le commerce qui est resté à 40° d’alcool/vol car c’est la recette originelle.



UN PEU D’HISTOIRE - LA NAISSANCE DU GÉNÉPI GUILLAUMETTE


Issu d’une famille de restaurateur nous n’étions pas destiné à fabriquer du génépi, c’est pourtant grâce au restaurant que l’aventure a commencé.
Nous sommes installés sur le village de Prapic depuis 1974 datte à laquelle «JOUJOU» mon grand-père décide d’ouvrir un restaurant dans ce petit village isolé aux portes du parc national des écrins.
Après avoir eu l’idée de créer la station d’Orcières merlette 15 années plus tôt avec quelque amis et fort de son succès il est certain d’arriver à attirer du monde à Prapic, village magnifique mais peu connu.
C’est la naissance de l’auberge prapicoise.
Grâce à Denise sa femme et ses formidables «Tourtons» et «Creuzets» le restaurant connaît vite un grand succès. «Ce sont les meilleurs tourtons des Alpes» nous confient les clients.
Il est de tradition d’offrir un génépi de Prapic en fin de repas et cela tombe bien, car Joujou et Denise ont une excellente recette héritée de leurs aïeux. L’histoire est déjà en marche...
Au fil des ans la famille s’efforce de créer la meilleure recette de génépi qui saura plaire à tous, hommes et femmes, et nous y parvenons.
C’est en 2005 que les clients commencent à nous demander de pouvoir acheter ce génépi de la famille «GUILLAUMETTE» car ils ne trouvent pas d’équivalent dans le commerce. La chose se fait alors naturellement, nous décidons de le commercialiser en nous promettant de ne jamais modifier la recette.
En 2007 nous produisons la première cuve dans la cuisine du restaurant. 400 litres qui seront vendus dans les commerces d’Orcières dans l’hiver.
Puis pendant trois ans c’est la débrouille dans l’auberge à Prapic.
En 2010 nous nous installons sur Orcières village où nous aménageons enfin un vrai local de production. Nous fabriquons alors environ 5000 litres par an, notre marché s’étale et commence à s’exporter.
En 2012 nous envoyons notre première commande aux états unis où le produit est utilisé pour faire des cocktails.
En 2014 nous déménageons sur pont du fossé où le magasin ouvert au public vous attend pour de la dégustation, de la vente en direct, ou la visite de la fabrique.
L’aventure continue...

LE SECRET DU GOUT GUILLAUMETTE


Seulement quatre éléments composent le génépi «GUILLAUMETTE».
L’eau, l’alcool, le sucre, et la fleur de génépi.
C’est uniquement en sélectionnant la meilleure fleur (Hautes-Alpes IGP) et en dosant judicieusement les autres éléments que nous parvenons à faire une liqueur avec tant d’arôme et de couleur, aucun autre produit n’est ajouté (arôme artificiel, colorant...)

POURQUOI 40°


Tous simplement car c’est la recette originelle. Il n’y avait aucune raison de modifier la teneur en alcool car le «GUILLAUMETTE» à tellement d’arôme qu’il ne brûle pas la gorge.

DU GÉNÉPI OUI, MAIS A QUEL PRIX


L’état français taxe les alcools et c’est ce qui conditionne en partie le prix final d’une bouteille de génépi.
L’alcool à 100° est taxé environ 24 euros par litre uniquement pour les douanes soit environ 11 euros le litre à 40°.
Taxe à laquelle il faut évidemment ajouter le prix d’achat de ce même alcool et des matières premières ainsi que le coût de production.
Pour information la fleur de génépi de culture se négocie à environ 200 euros le kilo.
C’est pourquoi la plupart des producteurs ont baissé leur taux d’alcool à 37,5°, au détriment du gout.
Attention donc quand vous achetez une bouteille de liqueur, prenez le soin de regarder les informations sur l’étiquette (volume, degré d’alcool...).

UNE FABRICATION ARTISANALE


Nous fabriquons tout notre génépi de façon artisanale, sans ligne d’embouteillage mécanisée, en quelques étapes.
Juillet : cueillette de la fleur en montagne.
Août : mise en cuve pour environ un mois et demi de macération.
Octobre: mise en bouteille de façon manuelle.

LA POLITIQUE GUILLAUMETTE


Lorsque vous achetez une bouteille de génépi «GUILLAUMETTE» vous vous offrez un produit d'exception c’est pourquoi chez guillaumette nous nous refusons à vendre nos produits dans la grande distribution.
Vous nous trouverez dans les commerces de montagnes les épiceries fines les cavistes et bien sûr directement à la fabrique à pont du fossé (05).

POURQUOI GUILLAUMETTE


Le nom GUILLAUMETTE est en fait un sobriquet. Celui de la famille BERNARD-REYMOND.
Il y a environ un siècle, le nom BERNARD-REYMOND était très répandu dans la commune et il devenait difficile de se repérer entre personnes car les prénoms n’étaient pas très variés (joseph, jean...).
C’est pourquoi il fut décidé de nommer les maisons d’habitations pour se différencier et différencier par la même occasion les troupeaux de moutons.
Notre maison fut appelée «GUILLAUMETTE» et toutes les personnes qui naissaient entre ses murs se voyaient affublées du sobriquet.